Nous replantons ici,
l'ensemble des cépages oubliés historiques de Bordeaux,
dans une approche biodynamique, respectueuse du terroir.

Les dernières publications

Découvrez ce qu'il se passe dans notre domaine en ce moment !

On finit tard ce soir pour rentrer les merlots de notre cuvée Entre amis. Encuvage de la totalité...
On finit tard ce soir pour rentrer les merlots de notre cuvée Entre amis. Encuvage de la totalité des raisins 🍇 par...

On finit tard ce soir pour rentrer les merlots de notre cuvée Entre amis. Encuvage de la totalité des raisins 🍇 par gravité. Les baies sont toutes petites, des peaux épaisses avec peu de jus. La sécheresse est passée par là. Mais cela devrait être très bon !

moins Catégories: Dans le chai de Cazebonne
Les fermentations de Bouché sont maintenant terminées. Il nous reste à soutirer et place à l'élev...
Les fermentations de Bouché sont maintenant terminées. Il nous reste à soutirer et place à...

Les fermentations de Bouché sont maintenant terminées. Il nous reste à soutirer et place à l’élevage en barrique, œuf et amphore pour 12 mois. L’Argile ocre devrait être excellente, cette année ! Merci Sophie pour la photo.

moins Catégories: La fermentation alcoolique, La vinification, Dans le chai de Cazebonne, La cuvée Peyron-Bouché, La gamme de Cazebonne
Il va maintenant être temps de les rentrer ces merlots ! C'est mûr, les peaux étaient encore épai...
Il va maintenant être temps de les rentrer ces merlots ! C’est mûr, les peaux étaient encore épaisses et...

Il va maintenant être temps de les rentrer ces merlots ! C’est mûr, les peaux étaient encore épaisses et dures, en fin de semaine dernière. Bon, ils pèsent quand même plus de 14 degrés, mais en assemblage avec le cabernet-sauvignon, cela devrait faire quelque chose de magnifique ! On commence à vendanger mercredi, et cela va nous occuper jusqu’à la fin de semaine. Photo : Sophie Arribaud

moins Catégories: Le cépage Merlot, Les cépages de Bordeaux, Les vendanges, Les travaux de la vigne
Bilan des vendanges à mi-parcours. Les blancs sont pratiquement tous rentrés. Il nous reste juste...
Bilan des vendanges à mi-parcours. Les blancs sont pratiquement tous rentrés. Il nous reste juste quelques pieds de Prueras, Blanc Vert et...
Bilan des vendanges à mi-parcours. Les blancs sont pratiquement tous rentrés. Il nous reste juste quelques pieds de Prueras, Blanc Vert et Blanc Auba, trois cépages historiques tardifs que nous allons laisser mûrir 8-10 jours, pour comprendre ce qu’ils donnent si l’on pousse la maturité (en particulier le Blanc auba). Nous avons une belle récolte de blancs : en quantité moyenne (35hl contre 58hl autorisés dans les Graves), et très saine en terme de qualité. Nous avons pu isoler nos terroirs les plus qualitatifs (Peyron, Peyrous et Bouché) pour effectuer des fermentations en amphore et barrique. Ces lots nous serviront à élaborer nos cuvées parcellaires et notre Grand Vin Blanc. Les vendanges se sont déroulées entre le 26 août et le 7 septembre. Les degrés sont restés raisonnables avec les plus jolis lots autour de 13 degrés. Les pH sont corrects ; entre 3,4 et 3,5 ce qui correspond au profil que l’on recherche (des raisins mûrs, sans excès). Les fermentations se sont très bien déroulées avec pratiquement plus de sucre. Il nous reste à finir les fermentations sur les derniers lots vendangés. En terme de cuvées, nous allons cette année pouvoir nous amuser, avec en sus des cuvées citées plus haut, et vous proposer un Petnat issu de Sémillon, un vin de macération issu d’un assemblage de Sauvignon et Sémillon, et des mono-cépages sur le fruit (Sauvignon et Sémillon) sur lesquels on a pris quelques libertés de vinification. Pour les rouges, on a hésité à débuter les Merlots en cette fin de semaine, mais on a décidé d’attendre. On espère quelques pluies qui pourraient aider à patiner les tannins, mais la météo est capricieuse, donc c’est pas gagné de ce côté là. On fait le tour complet demain pour déterminer quel îlot on rentre quel jour. Du côté des cépages oubliés, on est comme des gamins. Goûter pour la première fois des cépages qui pour certains d’entre eux n’ont pas été goûté depuis un siècle. On a fait vendredi une analyse sur chaque cépage sur chaque îlot (une vingtaine de prélèvements !). Les résultats sont très surprenants. Des cépages qui ont totalement bloqué avec le stress hydrique, d’autres qui y sont restés insensibles avec des degrés et acidités équilibrées. Des cépages réputés faibles au 19eme siècle qui nous donne déjà 13 degrés avec une malique à 2. Je parle ici de la Penouille que la littérature décrit comme ‘mou, plat, sans intérêts. Pour vendanger, cela va être un jeu d’équilibriste : essayer de récolter à la bonne date chaque cépage, pour pouvoir faire des micros-vinifications qui vont être riches d’enseignements. En tout cas, cette année encore, le Mancin révèle toutes ses qualités organoleptiques, mais également des équilibres bluffant entre alcool et acidité. On devrait le récolter vers la fin septembre et il fera assurément partie de l’assemblage de notre grande cuvée : Comme en 1900. Affaire à suivre. En photo, une grappe de Castets, cépage qui a lui un comportant très différent en fonction des îlots, mais qui globalement a mal résisté aux chaleurs et stress hydriques. moins
Continuer à prospecter de vieilles parcelles pendant les vendanges pour identifier et goûter de v...
Continuer à prospecter de vieilles parcelles pendant les vendanges pour identifier et goûter de vieux cépages. Ici du...

Continuer à prospecter de vieilles parcelles pendant les vendanges pour identifier et goûter de vieux cépages. Ici du Jurançon noir dans une parcelle de 1958. Une plantation qui fait suite au dramatique gel de 1956.

moins Catégories: Les cépages oubliés de Bordeaux, Le cépage Jurançon noir, Les vendanges, Les travaux de la vigne
Magnifique surgreffage sur Saint-Macaire cette année. Greffe en chipbud. Prometteur pour l'avenir...
Magnifique surgreffage sur Saint-Macaire cette année. Greffe en chipbud. Prometteur pour l’avenir. Tous nos cépages...

Magnifique surgreffage sur Saint-Macaire cette année. Greffe en chipbud. Prometteur pour l’avenir. Tous nos cépages oubliés sont surgreffés sur place pour une meilleure qualité de greffe. Préparer l’avenir, travailler sur un meilleur enracinement de notre vignoble.

moins Catégories: Le surgreffage de la vigne, Tout savoir sur la vigne, Le cépage Saint-Macaire, Les cépages oubliés de Bordeaux
Clap de fin de pour la fermentation du lot de notre parcelle de Bouché. Fermentation en œuf. Moin...
Clap de fin de pour la fermentation du lot de notre parcelle de Bouché. Fermentation en œuf. Moins d’une semaine. On...

Clap de fin de pour la fermentation du lot de notre parcelle de Bouché. Fermentation en œuf. Moins d’une semaine. On peut dire que cette année cela n’a pas traîné.

moins Catégories: Dans le chai de Cazebonne, L'élevage en oeuf, L'élevage des vins, La fermentation alcoolique, La vinification
Notre première apparition dans le Guide des meilleurs vins de France de la RVF mérite d'être fêté...
Notre première apparition dans le Guide des meilleurs vins de France de la RVF mérite d’être fêtée...

Notre première apparition dans le Guide des meilleurs vins de France de la RVF mérite d’être fêtée avec toute l’équipe. La reconnaissance du travail accompli par chacun, malgré les nombreux aléas climatiques que nous avons rencontré ces dernières années. Jamais, nous n’avons renoncé au cap que l’on s’était fixé : proposer des vins sincères, sans artifices, proche du terroir, en s’éloignant souvent (mais pas toujours) des codes attendus pour le Vin de Bordeaux. Nous sommes des amoureux du vin, toujours en recherche de nouvelles découvertes, de nouvelles émotions. L’émotion, c’est notre quête, toujours essayer de proposer des vins qui interpellent, questionnent. La remise en cause, le doute sont ici permanents. Il y a 6 ans quand je me suis jeté à corps perdu dans cette aventure, j’étais un simple amateur qui ne réalisait pas à quel point l’élaboration d’un vin exige de compétence et rigueur. Mon côté autodidacte m’oblige à toujours questionner, toujours remettre en cause ce que je ne comprends pas, et m’engage à tester de nouvelles voies quand les réponses reçues de me satisfont pas. Cela me touche énormément de lire ce texte d’accompagnement et de me rendre compte que notre approche, notre démarche est comprise et mieux encore notre singularité reconnue. Les excellentes notes attribuées à nos vins nous surprennent, tant nos vins sont encore emplis de maladresse. Il nous reste tant de choses à apprendre, tant d’erreurs à éviter. Mais ces notes nous obligent. Elles nous motivent à continuer dans cette voie, à essayer encore de frayer de nouvelles voies, dans ce domaine du vin, où le réchauffement climatique va nous forcer à nous remettre en cause. Merci ! Copie de l’article et des notes en commentaire.

moins Catégories: La presse parle de Cazebonne
Retrouvez aussi