Nous replantons ici,
l'ensemble des cépages oubliés historiques de Bordeaux,
dans une approche biodynamique, respectueuse du terroir.

Les dernières publications

Découvrez ce qu'il se passe dans notre domaine en ce moment !

Nous y serons ce week-end à Saint-Come d'Olt, dans l'Aveyron. Pour échanger avec une centaine de ...
Nous y serons ce week-end à Saint-Come d’Olt, dans l’Aveyron. Pour échanger avec une centaine de vignerons...

Nous y serons ce week-end à Saint-Come d’Olt, dans l’Aveyron. Pour échanger avec une centaine de vignerons passionnés qui ont replanté des cépages dits ´modestes’. Nous y présenterons notre travail sur les cépages autochtones de Bordeaux. Hâte d’y être !

moins Catégories: Les rencontres des cépages modestes, Les cépages oubliés de Bordeaux
Pas de repos pour les braves. Lisa est sur le pont ce dimanche pour brasser les lies des dernière...
Pas de repos pour les braves. Lisa est sur le pont ce dimanche pour brasser les lies des dernières cuves de Cabernet. Pas simple de...

Pas de repos pour les braves. Lisa est sur le pont ce dimanche pour brasser les lies des dernières cuves de Cabernet. Pas simple de finir les fermentations cette année. Jusque là, toutes les fermentations se sont bien passées mais nous avons deux cuves de cabernet qui donnent de signes de ralentissement et de montée de volatile. Donc vigilance.

moins Catégories: Dans le chai de Cazebonne, La vinification
Sécheresse fin octobre à Bordeaux, qui l'eut cru ? Au premier plan, les fèveroles qui ont bien le...
Sécheresse fin octobre à Bordeaux, qui l’eut cru ? Au premier plan, les fèveroles qui ont bien levé en...

Sécheresse fin octobre à Bordeaux, qui l’eut cru ? Au premier plan, les fèveroles qui ont bien levé en bout de rang, oû le niveau est plus bas et où un peu plus d’eau s’est accumulé, en provenance du chemin notamment. Dans le rang, le semis a levé mais soufre sérieusement. Vivement la pluie !

moins Catégories: La météo dans les vignes, Le rôle de la féverole, Les couverts végétaux
Visite très sympathique aujourd'hui à Cazebonne. Ryan (à droite) est saxophoniste pour le groupe ...
Visite très sympathique aujourd’hui à Cazebonne. Ryan (à droite) est saxophoniste pour le groupe...

Visite très sympathique aujourd’hui à Cazebonne. Ryan (à droite) est saxophoniste pour le groupe américain Lettuce Funk. C’est aussi un grand amateur de vins qui par passion importe des vins natures dans le Colorado. Y’a plus qu’à ! (Au milieu Luc qui nous accompagne pour exporter sur certains états et votre serviteur à gauche).

moins Catégories: Belles rencontres
La RVF titre : ´Ces 58 vins de France qui nous enchantent'. Et notre bonheur d'y retrouver notre ...
La RVF titre : ´Ces 58 vins de France qui nous enchantent’. Et notre bonheur d’y retrouver notre cuvée Comme en...

La RVF titre : ´Ces 58 vins de France qui nous enchantent’. Et notre bonheur d’y retrouver notre cuvée Comme en 1900 avec le commentaire élogieux : ´Le grand Bordeaux d’hier et de demain ?’. Merci à Pierre Citerne pour ces mots. Nous allons essayer de relever ce défi, et confirmer que ces cépages oubliés historiques peuvent permettre d’élaborer les grands vins de demain.

moins Catégories: La presse parle de Cazebonne, Les cépages oubliés de Bordeaux
Cette arrière saison ensoleillée permet la bonne pousse de notre couvert végétal. A dominante de ...
Cette arrière saison ensoleillée permet la bonne pousse de notre couvert végétal. A dominante de...

Cette arrière saison ensoleillée permet la bonne pousse de notre couvert végétal. A dominante de fèveroles, pour enrichir nos sols en azote et matière organique au printemps. Il est essentiel de semer tôt, dès les vendanges passées pour une meilleure implantation du couvert avant l’hiver.

moins Catégories: Les couverts végétaux
Vendanges, clap de fin 🎬 ! Notre synthèse du millésime 2022. C'est une symphonie de cépages que n...
Vendanges, clap de fin 🎬 ! Notre synthèse du millésime 2022. C’est une symphonie de cépages que nous avons pu...

Vendanges, clap de fin 🎬 ! Notre synthèse du millésime 2022. C’est une symphonie de cépages que nous avons pu goûter et vendanger pour la première fois cette année. Pour beaucoup, c’est à titre expérimental, pour comprendre lesquels vous nous apporter des solutions pour répondre au réchauffement climatique dans nos vignes. Et en cela, ce millésime est un test en grandeur nature. Les journées à plus de 35 degrés ont été très nombreuses (une vingtaine). Le baromètre a dépassé à deux reprises les 40 degrés. Cette année nous prouve que la vigne sait résister à la chaleur pour peu qu’elle ait un peu d’eau. Et nous avons été au final plutôt bien servi à Cazebonne. 80mm millimètres fin juin, 65mm après le 15 août et 30 millimètres fin septembre. Les pluies de juin nous ont permis de résister aux chaleurs de l’été, les pluies du mois d’août ont permis de finir la maturité des blancs et des cépages précoces et nous avons attendu sagement les dernières pluies pour finir la maturité des cépages tardifs et notamment du cabernet-sauvignon. Mais qu’est ce que nous a appris ce millésime au final ? D’abord comme on le disait plus haut, que la vigne aime la chaleur, mais qu’elle a quand même besoin d’un peu d’eau. Les années à venir risquent donc plus de nous pénaliser par leurs faibles pluviométries que par les chaleurs annoncées. Que certains cépages bloquent totalement en cas de températures excessives : c’est le cas du cabernet franc, de la muscadelle… Que les jeunes vignes (et ce n’est pas une surprise) sont les premières à souffrir de ces températures excessives. Que le merlot nous surprend par sa capacité à encaisser ces stress, même s’il nous donne des degrés élevés. Que le cabernet-sauvignon s’est parfaitement épanoui, mais qu’il faut savoir être patient pour le vendanger. Enfin, que tous les cépages oubliés ne sont pas adaptés au réchauffement climatique, mais que certains excellent en nous donnant des degrés peu élevés (12-12,5) et de belles acidités pour des raisins mûrs. On va continuer à observer, noter, archiver pour essayer à notre humble mesure de trouver quelques premières solutions. Nous avons vendangé cette année : Blanc Auba, Sémillon, Blanc verdet, Sauvignon, Sauvignon gris, Muscadelle, Sauvignonasse, Prueras, pour les blancs. Et pour les rouges : Cabernet-Sauvignon, Cabernet franc, Merlot, Malbec, Petit verdot, Carménère, Fer, Petit pejac, Gros cabernet, Gros verdot, Penouille, Mancin, Bouchalès, Castets, Saint-Macaire, Jurançon noir, Béquignol. On va maintenant laisser la vigne se reposer pour lui laisser le temps de nous proposer un millésime 2023 que l’on espère plus tranquille.

moins Catégories: Les vendanges, Les travaux de la vigne, Les cépages de Bordeaux, Les cépages oubliés de Bordeaux
Retrouvez aussi