Nous replantons ici,
l'ensemble des cépages oubliés historiques de Bordeaux,
dans une approche biodynamique, respectueuse du terroir.

Les dernières publications

Découvrez ce qu'il se passe dans notre domaine en ce moment !

Il a encore fait très froid ce matin dans les vignes avec un thermomètre qui est descendu à -3,7....
Il a encore fait très froid ce matin dans les vignes avec un thermomètre qui est descendu à -3,7. On a essayé de lutter avec quelques...
Il a encore fait très froid ce matin dans les vignes avec un thermomètre qui est descendu à -3,7. On a essayé de lutter avec quelques bougies dans nos deux parcelles les plus avancées sur Merlot et Saint-Macaire. Encore trop tôt pour constater les dégâts. Les bourgeons au stade hivernal seront certainement préservés. Ceux au stade pointe verte ne pourront pas survivre à deux nuits à ces températures. L’expérience de l’année dernière nous a permis de sauver plus de la moitié de nos parcelles en taillant plus tard. Pour les autres, il faudra encore améliorer nos stratégies de lutte avec quelques petites éoliennes et en restant la mise en place de voile d’hivernage. La météo nous annonce encore des gelées pour la nuit prochaine. Espérons qu’elle se trompe. En tout cas les froids ont été plus forts qu’annoncés les deux dernières nuits. moins
Malheureusement les années se ressemblent. Le thermomètre est descendu à -4 cette nuit. Les cépag...
Malheureusement les années se ressemblent. Le thermomètre est descendu à -4 cette nuit. Les cépages précoces vont y laisser des plumes....
Malheureusement les années se ressemblent. Le thermomètre est descendu à -4 cette nuit. Les cépages précoces vont y laisser des plumes. Encore difficile de savoir quels’vont être les dégâts sur les bourgeons dans le coton. Heureusement qu’une bonne partie de nos vignes et notamment les cabernet-sauvignons n’ont pas débourré. On nous annonce encore une à deux nuits de gel. Cela va être long ! moins
On a continué cette semaine à caler les plantes au vime. Cette osier se solidifie après pose et v...
On a continué cette semaine à caler les plantes au vime. Cette osier se solidifie après pose et va permette de tenir le pied attaché...
On a continué cette semaine à caler les plantes au vime. Cette osier se solidifie après pose et va permette de tenir le pied attaché pendant 2-3 ans. Ici sur notre parcelle de cépages oublié de Couet. moins
Le Saint-Macaire est fou cette année, il a fait sortir son bourgeon mais également ses contre bou...
Le Saint-Macaire est fou cette année, il a fait sortir son bourgeon mais également ses contre bourgeons. Souhaitons à ces bourgeons de...
Le Saint-Macaire est fou cette année, il a fait sortir son bourgeon mais également ses contre bourgeons. Souhaitons à ces bourgeons de passer à travers l’épisode de gel ! On nous annonce -2 pour la nuit prochaine. On a disposé des bougies sur cette parcelle ainsi que sur une parcelle de merlot précoce. Sur les autres parcelles, si les températures ne descendent pas plus bas, on reste confiant. Les pertes devraient être limités. La vigne est moins en avance que l’année dernière. moins
Pour lutter contre le gel cette année, là moitié des vignes (sur cépages précoces ou sur les parc...
Pour lutter contre le gel cette année, là moitié des vignes (sur cépages précoces ou sur les parcelles les plus gélives) n’ont été que...
Pour lutter contre le gel cette année, là moitié des vignes (sur cépages précoces ou sur les parcelles les plus gélives) n’ont été que partiellement taillées. On a taille tous les bois non utiles et préservé une aste non taillée. La vigne pousse selon des principes d’acrimonie, c’est à dire qu’elle privilégie la pousse de ses bourgeons terminaux, a fortiori s’ils sont en hauteur. Une fois le gel passé, on taillera cette baguette en laissant le nombre de bourgeons souhaités. Les bourgeons auront été épargnés par le gel car ils n’auront pas ou peu débourré. Sur notre parcelle de Darche, sur des merlots précoces, on va ainsi éviter des pertes de récolte sur les gelées de dimanche, lundi et mardi. moins
On vient de finir l'étiquetage de nos cuvées de cépages oubliés. Il y en a malheureusement tellem...
On vient de finir l’étiquetage de nos cuvées de cépages oubliés. Il y en a malheureusement tellement peu que cela sera vite vendu. On...
On vient de finir l’étiquetage de nos cuvées de cépages oubliés. Il y en a malheureusement tellement peu que cela sera vite vendu. On espère une récolte plus radieuse pour 2022. Ps. La cuvée en photo s’appelle Il était une fois, un cépage… Avec pour acteur principal cette fois ci, le Jurançon noir, nommé Dame noire sur l’étiquette, car la mention de Jurançon noir nous est interdit sur l’étiquette. On s’est permis au passage quelques fantaisies éditoriales sur cette étiquette, que l’on vous présentera dans un prochain épisode. moins
Très belle rencontre ce week end au salon des Vignerons de Groslay avec Jacky Georges de la Comma...
Très belle rencontre ce week end au salon des Vignerons de Groslay avec Jacky Georges de la Commanderie des Vins et Spiritueux de...
Très belle rencontre ce week end au salon des Vignerons de Groslay avec Jacky Georges de la Commanderie des Vins et Spiritueux de France. Un sacré bonhomme ! moins
Dans l'attente des 3 nuits éprouvantes qui nous attendent, on étend le fumier. 3 à 5 tonnes par h...
Dans l’attente des 3 nuits éprouvantes qui nous attendent, on étend le fumier. 3 à 5 tonnes par hectare. Couverts végétaux, fumier, on...
Dans l’attente des 3 nuits éprouvantes qui nous attendent, on étend le fumier. 3 à 5 tonnes par hectare. Couverts végétaux, fumier, on continue le travail de reconstitution de la matière organique de nos sols. moins
La météo nous annonce des gelées pour samedi, dimanche et lundi. Les cépages précoces ont commenc...
La météo nous annonce des gelées pour samedi, dimanche et lundi. Les cépages précoces ont commencé à débourrer. Sur la photo, un pied de...
La météo nous annonce des gelées pour samedi, dimanche et lundi. Les cépages précoces ont commencé à débourrer. Sur la photo, un pied de Cabernet-Franc. Une gelée pourrait lui être fatale. On devrait être épargné sur les cépages tardifs ou sur les parcelles que nous n’avons volontairement pas encore taillées. On attaque un mois d’avril où l’on va être toujours les jours pendus à la météo. On l’espère plus clémente qu’en 2021. moins
Retrouvez aussi