Nous replantons ici,
l'ensemble des cépages oubliés historiques de Bordeaux,
dans une approche biodynamique, respectueuse du terroir.

Les dernières publications

Découvrez ce qu'il se passe dans notre domaine en ce moment !

Lors d'une balade le long du canal du Midi à Castets en Dorthe, à quelques kilomètres de Cazebonn...
Lors d’une balade le long du canal du Midi à Castets en Dorthe, à quelques kilomètres de Cazebonne, sympathique mascotte (ou épouvantail)...
Lors d’une balade le long du canal du Midi à Castets en Dorthe, à quelques kilomètres de Cazebonne, sympathique mascotte (ou épouvantail) découverte dans un jardin. Gardons notre œil d’enfant ! moins
Je voulais rédiger un post sur notre deuxième traitement de l'année que nous avons effectué vendr...
Je voulais rédiger un post sur notre deuxième traitement de l’année que nous avons effectué vendredi, pour couvrir avant les pluies...
Je voulais rédiger un post sur notre deuxième traitement de l’année que nous avons effectué vendredi, pour couvrir avant les pluies annoncées pour toute la semaine. Mais je me suis dit qu’il serait plus intéressant de vous expliquer ce qu’est le mildiou et pourquoi c’est la grande terreur du vigneron. La photo date de l’année dernière. Pas encore de traces de mildiou dans nos vignes. C’est encore un peu tôt pour cela. Le mildiou est apparu en France en 1878, en provenance des États Unis, certainement apporté avec quelques plants. On a longtemps cru que c’était un champignon, mais des découvertes récentes montre que c’est en fait une algue qui se développe sur le feuillage et peut mettre à mal la récolte, voire affaiblir le pied de vigne et impacter la récolte de l’année suivante. Le mildiou est en dormance dans le sol, déposé avec les feuilles qui se sont déposées à l’automne. Il attend que les chaleurs reviennent (il lui faut plus de 11 degrés) pour que oeufs mûrissent. A partir de ce moment là, il profite de la première pluie pour se multiplier au sol. Les pluies projettent le mildiou sur les feuilles, sur lesquelles il va se multiplier et attaquer la feuille. Il lui faut de l’eau et de la chaleur, il déteste le vent et le soleil. Le traitement au cuivre sur les feuilles est un traitement préventif. Il permet de limiter le développement du mildiou sur les feuilles. Il faut donc traiter avant les pluies et repasser après 25mm de pluie car le cuivre et alors lessivé. Nous avons traité avec 100g de cuivre par hectare vendredi. Il faudra retraiter cette semaine si on accumule plus de 25 mm de pluie cette semaine, et c’est très probable. On va surveiller le pluviomètre. moins
Magnifique fleur de veronique petit chêne. Bonne journée !
Magnifique fleur de veronique petit chêne. Bonne journée !
Magnifique fleur de veronique petit chêne. Bonne journée ! moins
Toujours sur notre cuvée Entre amis, Graves blanc 2019, une citation au dos...
Toujours sur notre cuvée Entre amis, Graves blanc 2019, une citation au dos...
Toujours sur notre cuvée Entre amis, Graves blanc 2019, une citation au dos... moins
La vie est là, bien rassurante, avec ces deux promesses de grappe.
La vie est là, bien rassurante, avec ces deux promesses de grappe.
La vie est là, bien rassurante, avec ces deux promesses de grappe. moins
De la vipérine faux plantain au bout des rangs de vigne.
De la vipérine faux plantain au bout des rangs de vigne.
De la vipérine faux plantain au bout des rangs de vigne. moins
Jolies fleurs dans les vignes de Mounissens !
Jolies fleurs dans les vignes de Mounissens !
Jolies fleurs dans les vignes de Mounissens ! moins
Savez vous ce que l'on a épandu avec cette machine bizarre ?
Savez vous ce que l’on a épandu avec cette machine bizarre ?
Savez vous ce que l’on a épandu avec cette machine bizarre ? moins
Retrouvez aussi