Nous replantons ici,
l'ensemble des cépages oubliés historiques de Bordeaux,
dans une approche biodynamique, respectueuse du terroir.

Les dernières publications

Découvrez ce qu'il se passe dans notre domaine en ce moment !

Premières fleurs sur les fèveroles. On ne va pas tarder à les rouler. La floraison, c'est le stad...
Premières fleurs sur les fèveroles. On ne va pas tarder à les rouler. La floraison, c’est le stade optimal pour détruire le couvert. Au...
Premières fleurs sur les fèveroles. On ne va pas tarder à les rouler. La floraison, c’est le stade optimal pour détruire le couvert. Au delà, la plante se met en mode consommation de l’azote qu’elle a accumulée, pour produire ses graines. On ne va pas la laisser faire. On va en avoir besoin de cette azote pour la vigne ! moins
Broyage des sarments. On ne sort pas les sarments, on ne les brule pas. Ils apportent de la matiè...
Broyage des sarments. On ne sort pas les sarments, on ne les brule pas. Ils apportent de la matière organique au sol. Très souvent, le...
Broyage des sarments. On ne sort pas les sarments, on ne les brule pas. Ils apportent de la matière organique au sol. Très souvent, le vigneron sort les sarments de la parcelle par peur de contamination en maladies de bois. Nous ne le faisons plus, considérant que nos sols sont désormais assez vivants pour consommer les bois rapidement, et combattre ces maladies. moins
Les vins de macération nous amènent sur des chemins de traverses intéressants. Ils nous posent la...
Les vins de macération nous amènent sur des chemins de traverses intéressants. Ils nous posent la question suivante : pourquoi, un jour à...
Les vins de macération nous amènent sur des chemins de traverses intéressants. Ils nous posent la question suivante : pourquoi, un jour à t-on décidé de vinifier le vin rouge au contact des peaux, mais pas le vin blanc ? Pourquoi fuit on le tannin et l’amertume sur les vins blancs ? Vous avez 3 heures ! moins
On profite de l'hiver pour re-agencer notre cuverie. Patrick, notre voisin, est venu nous prêter ...
On profite de l’hiver pour re-agencer notre cuverie. Patrick, notre voisin, est venu nous prêter main forte pour déplacer les cuves.
On profite de l’hiver pour re-agencer notre cuverie. Patrick, notre voisin, est venu nous prêter main forte pour déplacer les cuves. moins
Faire déguster, partager. Nous avons un métier d'échange. C'est l'un des aspects, qui le rend pas...
Faire déguster, partager. Nous avons un métier d’échange. C’est l’un des aspects, qui le rend passionnant.
Faire déguster, partager. Nous avons un métier d’échange. C’est l’un des aspects, qui le rend passionnant. moins
Cela fait plaisir de voir nos vignes comme cela après 4 années de conversion en Bio. Quand on a d...
Cela fait plaisir de voir nos vignes comme cela après 4 années de conversion en Bio. Quand on a débuté, les sols étaient couverts de...
Cela fait plaisir de voir nos vignes comme cela après 4 années de conversion en Bio. Quand on a débuté, les sols étaient couverts de mousses et la flore était pauvre, dominée par le chiendent. Ce dernier a aujourd’hui pratiquement disparu, laissant la place à une plus grande diversité. Nos couverts végétaux se plaisent désormais dans nos sols de Graves et nous apportent azote et matière organique. Rassurant de voir, comment au final, en si peu de temps, on peut relancer des sols agricoles ! La récompense pour nous, c’est aussi de voir la progression dans la qualité de nos raisons récoltés. On franchit un palier chaque année, hâte de goûter nos raisins en septembre. moins
Cela commence à avoir de la gueule !
Cela commence à avoir de la gueule !
Cela commence à avoir de la gueule ! moins
Retrouvez aussi