Nous replantons ici,
l'ensemble des cépages oubliés historiques de Bordeaux,
dans une approche biodynamique, respectueuse du terroir.

Les dernières publications

Découvrez ce qu'il se passe dans notre domaine en ce moment !

Il y a deux semaines, nous nous disions que nous avions peut être vendangé le blanc auba trop tôt...
Il y a deux semaines, nous nous disions que nous avions peut être vendangé le blanc auba trop tôt. Nous avons donc...

Il y a deux semaines, nous nous disions que nous avions peut être vendangé le blanc auba trop tôt. Nous avons donc laissé deux pieds pour voir comment il évolue. Effectivement, le cépage est fidèle à sa réputation, tel qu’il est décrit dans la littérature au 19eme siècle. Peu sensible à la pourriture, il était autrefois vendangé très tard et prenait une belle couleur rousse. Il nous reste à faire des analyses dans la semaine pour voir ce que cela donne en terme de sucre et acidité. Et de pousser encore plus loin sa maturité.

moins Catégories: Le cépage Blanc Auba, Les cépages oubliés de Bordeaux, Les vendanges, Les travaux de la vigne
Point de vendanges. Nous en sommes à plus de la moitié. Les blancs sont rentrés, les merlots auss...
Point de vendanges. Nous en sommes à plus de la moitié. Les blancs sont rentrés, les merlots aussi et la plupart de...

Point de vendanges. Nous en sommes à plus de la moitié. Les blancs sont rentrés, les merlots aussi et la plupart de cépages oubliés. Il nous reste à vendanger le cabernet-sauvignon, le cabernet-franc, mais aussi le Fer, le Petit et Gros Verdot, la Carménère. Les fermentations sont complètement terminées sur les blancs. Les lots sont prometteurs, les soutirages ont été effectués et les vins ont rejoint leurs contenus d’élevage respectifs : amphores, œufs et barriques de 500l avec 3 barriques neuves cette année. Côté rouges, les merlots sont sur la fin des fermentations. Les derniers sucres devraient se finir ce week-end. Les cépages oubliés fermentent dans des contenants séparés, ce qui nous permet pour la première année de comparer les mérites respectifs des Mancin, Bouchalès, Castets et autres Saint-Macaire. Le Mancin confirme sa très grande classe. Le Bouchalès se distingue cette année aussi compte tenu de la maturité que nous avons réussi à obtenir. Pour les deux prochaines, la météo est avec nous. Nous avons pris 30mm qui vont aider à finir la maturité des cépages tardifs. On va les pousser au maximum et les vendanger juste avant qu’ils lâchent. On devrait vendanger cette semaine a minima le Fer et le Cabernet Franc. Pour le reste, c’est l’état sanitaire qui en décidera. À très vite pour le compte rendu de fin de vendanges.

moins Catégories: Les vendanges, Les travaux de la vigne
Vous connaissez le Rouge et le Blanc ? Revue exigeante de référence pour les amateurs du vin. Dis...
Vous connaissez le Rouge et le Blanc ? Revue exigeante de référence pour les amateurs du vin. Disponible uniquement sur...

Vous connaissez le Rouge et le Blanc ? Revue exigeante de référence pour les amateurs du vin. Disponible uniquement sur abonnement ou chez certains cavistes passionnés. Alors y retrouver Cazebonne avec deux pages qui narrent notre aventure, est pour nous une immense récompense. Cela nous redonne de l’énergie pour initier encore de nouveaux projets l’année prochaine, avec toujours comme fil conducteur, la replantation des cépages historiques de Bordeaux. Merci Sebastien Charlemagne pour cette journée passée ensemble au domaine. À très vite !

moins Catégories: La presse parle de Cazebonne
Connaissez le Petit Péjac ? Pour la première foi, cette année, nous vinifions 200 kilos de ce cép...
Connaissez le Petit Péjac ? Pour la première foi, cette année, nous vinifions 200 kilos de ce cépage historique...

Connaissez le Petit Péjac ? Pour la première foi, cette année, nous vinifions 200 kilos de ce cépage historique de l’est de la Gironde. Il apparaît dans la liste des cépages recommandés par les associations girondines, dans le cadre de l’application de la loi Capus. Ce député de la Gironde a beaucoup œuvré pour que seuls les cépages sanctifiés par une coutume locale loyale et ancienne puissent être utilisés dans le cadre de l’appellation. Pour en revenir au Petit pejac, il aurait été découvert par un certain Péjac à l’ouest du Lot et Garonne. Il est référencé par Cazaux-Cazalet dans l’ampélographie de Viala et Vermorel de 1910. Les plants en conservatoire ont été retrouvés à Cocumont dans les années 1950. Il nous donne cette année un degré modéré (autour de 12) pour un pH moyen (3,69). Les baies goûtent très bien. Hâte de voir ce que cela va donner une fois vinifié.

moins Catégories: Le cépage Petit Péjac, Les cépages oubliés de Bordeaux
Save the date ! 15 et 16 octobre, nous vous ferons déguster l'ensemble de notre gamme dont notre ...
Save the date ! 15 et 16 octobre, nous vous ferons déguster l’ensemble de notre gamme dont notre cuvée de...

Save the date ! 15 et 16 octobre, nous vous ferons déguster l’ensemble de notre gamme dont notre cuvée de cépages oubliés Comme en 1900. Un coin de restauration est également prévu avec une excellente pièce de veau fermier qui vous sera proposée par l’éleveur lui même. Vous venez ?

moins Catégories: Tourisme en Gironde, Belles rencontres
Connaissez vous le cépage Gros Verdot ? Philippe Roudié, dans Vignobles et Vignerons du Bordelais...
Connaissez vous le cépage Gros Verdot ? Philippe Roudié, dans Vignobles et Vignerons du Bordelais, nous indique que les...

Connaissez vous le cépage Gros Verdot ? Philippe Roudié, dans Vignobles et Vignerons du Bordelais, nous indique que les bordelais essaient au XVIIème d’obtenir en vain de Colbert, l’interdiction de la plantation de Gros Verdot (Verdot Colon) dans les palus, qui vient concurrencer la production de Petit Verdot, plant noble de la bourgeoisie ! Cela nous a plus cet anecdote, alors nous avons souhaité le planter pour voir ce que donnait ce Gros verdot qui faisait si peur à la bourgeoisie bordelaise. Nous avons fait une analyse des jus issus de ce cépage vendredi. Nous sommes sur un degré estimé de 14,1 degrés pour un pH de 3,44. De très jolis équilibres en perspective. A la dégustation, ce n’est pas encore mûr, mais quand même plus avancé que son cousin le Petit verdot.

moins Catégories: Le cépage Gros verdot, Les cépages oubliés de Bordeaux
Connaissez vous la penouille ? C'est un très vieux cépage, autrefois planté dans les Graves et en...
Connaissez vous la penouille ? C’est un très vieux cépage, autrefois planté dans les Graves et en Médoc....

Connaissez vous la penouille ? C’est un très vieux cépage, autrefois planté dans les Graves et en Médoc. Il avait plutôt mauvaise réputation, on décrivait ses vins comme mous et plats. Comme nous sommes par nature curieux, on a décidé d’en replanter. Et bien la surprise est plutôt bonne. On ne fera certainement pas des grands vins avec. Mais c’est intéressant, il y a du degré (13,5), du fruit. Il faut dire que nous lui avons laissé une charge modeste. Peut être que les anciens essayaient trop de le pousser en charge et que le climat n’était pas adapté. A suivre.

moins Catégories: Le cépage Penouille, Les cépages oubliés de Bordeaux
Retrouvez aussi