Nous replantons ici,
l'ensemble des cépages oubliés historiques de Bordeaux,
dans une approche biodynamique, respectueuse du terroir.

Les dernières publications

Découvrez ce qu'il se passe dans notre domaine en ce moment !

Nos jeunes vignes de petits verdots sont bien réparties après le gel. On ne pas devrait récolter ...
Nos jeunes vignes de petits verdots sont bien réparties après le gel. On ne pas devrait récolter grand chose, mais on essaiera d’en faire...
Nos jeunes vignes de petits verdots sont bien réparties après le gel. On ne pas devrait récolter grand chose, mais on essaiera d’en faire une petite cuvée en assemblage avec d’autres cépages anciens. moins
Une coccinelle asiatique sur une feuille de Sémillon de notre parcelle de Bouché. Ces coccinelles...
Une coccinelle asiatique sur une feuille de Sémillon de notre parcelle de Bouché. Ces coccinelles ont été importées en Europe dans les...
Une coccinelle asiatique sur une feuille de Sémillon de notre parcelle de Bouché. Ces coccinelles ont été importées en Europe dans les années 1980 pour des fins de lutte biologique. On sait aujourd’hui que ces coccinelles colonisent le milieu et font peu à peu disparaître les coccinelles autochtones. Cette coccinelle (sont l’apparence comporte de nombreuses variantes) consomme plus de pucerons que la coccinelle traditionnelle et se multiplie plus vite. A la date des vendanges, on craint l’excès de coccinelles qui peut donner des mauvais goûts au vin si elles tombent dans la cuve. moins
Belle surprise dans L'Obs, hier. Un article sur le renouveau du blanc à Bordeaux et mise en avant...
Belle surprise dans L’Obs, hier. Un article sur le renouveau du blanc à Bordeaux et mise en avant de notre cuvée Entre amis, aux côtés du...
Belle surprise dans L’Obs, hier. Un article sur le renouveau du blanc à Bordeaux et mise en avant de notre cuvée Entre amis, aux côtés du Château Lapeyre et des Chais du Port de la Lune. Ils citent mes propos : ‘Sur les blancs, le cliché, c’est le Bordeaux à huîtres : un sauvignon pipi de chat, acidulé, sans couleur. J’ai pris le contre pied. Je travaille de manière parcellaire, je fais des blancs plus costauds, avec plus de matière.’ Bordeaux is back ! moins
Les pieds qui n'ont pas gelé sont magnifiques et nous promettent de belles grappes.
Les pieds qui n’ont pas gelé sont magnifiques et nous promettent de belles grappes.
Les pieds qui n’ont pas gelé sont magnifiques et nous promettent de belles grappes. moins
Merci à tous. Notre projet de replantation de cépages oubliés sur notre parcelle du Maine prend b...
Merci à tous. Notre projet de replantation de cépages oubliés sur notre parcelle du Maine prend bonne forme. Si certains sont motivés par...
Merci à tous. Notre projet de replantation de cépages oubliés sur notre parcelle du Maine prend bonne forme. Si certains sont motivés par l’aventure, rendez vous sur le site de WineFunding pour en savoir plus. À très vite, à Cazebonne ou en visio pour faire connaissance. moins
Diversité dans nos vignes. Connaissez vous le nom de cette fleur ?
Diversité dans nos vignes. Connaissez vous le nom de cette fleur ?
Diversité dans nos vignes. Connaissez vous le nom de cette fleur ? moins
Premier traitement de l'année hier. L'année dernière, nous avions commencé deux semaines plus tôt...
Premier traitement de l’année hier. L’année dernière, nous avions commencé deux semaines plus tôt. Le gel est passé par là, mais pas...
Premier traitement de l’année hier. L’année dernière, nous avions commencé deux semaines plus tôt. Le gel est passé par là, mais pas seulement, la quasi absence de pluie depuis deux mois, n’est pas favorable au développement des maladies. On traite en amont des pluies annoncées en cette fin de semaine et début de semaine prochaine. Avec une petite dose de cuivre (100g/hectare) et de soufre (3 kilos) et uniquement sur nos parcelles les plus avancées (les merlots qui ont été préservés du gel). Pour le reste, on fera le point semaine prochaine, en fonction des pluies, en fonction de la météo annoncée. moins
Passionnante lecture du week-end. Laurent Tillon nous raconte l'histoire de Quercus, un chêne ses...
Passionnante lecture du week-end. Laurent Tillon nous raconte l’histoire de Quercus, un chêne sessile, de 1780 à nos jours. Et il s’en...
Passionnante lecture du week-end. Laurent Tillon nous raconte l’histoire de Quercus, un chêne sessile, de 1780 à nos jours. Et il s’en passe des choses dans la vie d’un chêne. Pour arriver à l’âge vénérable de 240 ans, il a vécu nombres d’épreuves : trahisons, alliances, compétition, mais aussi entraide. L’homme est tout autant son principal ennemi que son principal allié. Le récit est largement étayé d’explications scientifiques sur le fonctionnement de la plante, sur la vie des sols, sur la nécessaire symbiose avec son environnement, sur les extraordinaires stratégies qu’ont développées les plantes pour survivre à leur environnement hostile. Entre roman et essai, le livre se dévore ou comment se distraire en s’instruisant ! moins
Petit porte-greffe deviendra grand ! Et permettra de greffer sur place l'année prochaine le cépag...
Petit porte-greffe deviendra grand ! Et permettra de greffer sur place l’année prochaine le cépage adéquat !
Petit porte-greffe deviendra grand ! Et permettra de greffer sur place l’année prochaine le cépage adéquat ! moins
Retrouvez aussi