Cette année, pas ou très peu de coulure sur nos vignes, même sur les cépages sensibles comme le merlot. Mais par contre, un peu de millerandage, notamment sur les vieilles vignes. Vous connaissez la différence entre la coulure et le millerandage ? On parle de coulure quand la floraison s’est mal passée, c’est à dire quand la fleur n’a pas été fécondée et qu’elle ne donnera donc pas de fruit. Mais le millerandage, c’est quand la fécondation a eu lieu, mais le raisin a mal été fécondée. Le grain de raisin va rester atrophié (on le voit déjà à ce stade). Il n’a souvent pas de pépin d’ailleurs.

Cette année, pas ou très peu de coulure sur nos vignes, même sur les cépages sensibles comme le merlot. Mais par contre, un peu de millerandage, notamment sur les vieilles vignes. Vous connaissez la différence entre la coulure et le millerandage ? On parle de coulure quand la floraison s’est mal passée, c’est à dire quand la fleur n’a pas été fécondée et qu’elle ne donnera donc pas de fruit. Mais le millerandage, c’est quand la fécondation a eu lieu, mais le raisin a mal été fécondée. Le grain de raisin va rester atrophié (on le voit déjà à ce stade). Il n’a souvent pas de pépin d’ailleurs.
Retrouvez aussi
Retrouvez aussi