On est passé hier à travers les orages tant à Pantin, que dans nos vignes. Une pensée pour tous les vignerons frappés hier par la grêle. Un fléau à double peine : en faisant perdre la récolte de l’année, mais diminuant également celle de l’année prochaine de part la difficulté de trouver des bois de taille. Notre métier devient de plus en plus compliqué !

On est passé hier à travers les orages tant à Pantin, que dans nos vignes. Une pensée pour tous les vignerons frappés hier par la grêle. Un fléau à double peine : en faisant perdre la récolte de l’année, mais diminuant également celle de l’année prochaine de part la difficulté de trouver des bois de taille. Notre métier devient de plus en plus compliqué !
Retrouvez aussi
Retrouvez aussi