Cette fois, il faut y aller ! La date de vendange, c’est un des moments clefs du millésime. Vendanger ni trop tôt, ni trop tard, en fonction du cépage, en fonction du type de vin que l’on souhaite vinifier avec ce raisin. Ici le Malbec est prêt. Pour les autres cépages, c’est la météo qui s’annonce qui nous oblige à prendre des décisions. Pour le cabernet-sauvignon, on attendra, c’est pas prêt et c’est sain. Pour le merlot, pas de débat, il faut y aller, cela ne tiendra pas, même si sur certaines parcelles, nous aurions aimer attende quelques jours de plus. Pour le cabernet franc, on va les rentrer également, même si la aussi quelques jours de plus aurait pu faire du bien. Il y a des années où on peut vendanger à la maturité, et il y en a d’autres, comme cette année sur les rouges, où ce sont les conditions sanitaires qui nous obligent à prendre des décisions.

Cette fois, il faut y aller ! La date de vendange, c’est un des moments clefs du millésime. Vendanger ni trop tôt, ni trop tard, en fonction du cépage, en fonction du type de vin que l’on souhaite vinifier avec ce raisin. Ici le Malbec est prêt. Pour les autres cépages, c’est la météo qui s’annonce qui nous oblige à prendre des décisions. Pour le cabernet-sauvignon, on attendra, c’est pas prêt et c’est sain. Pour le merlot, pas de débat, il faut y aller, cela ne tiendra pas, même si sur certaines parcelles, nous aurions aimer attende quelques jours de plus. Pour le cabernet franc, on va les rentrer également, même si la aussi quelques jours de plus aurait pu faire du bien. Il y a des années où on peut vendanger à la maturité, et il y en a d’autres, comme cette année sur les rouges, où ce sont les conditions sanitaires qui nous obligent à prendre des décisions.
Retrouvez aussi
Retrouvez aussi