Ces pieds de Pardotte sont des survivants. Le cépage a failli disparaître. L’ensemble du matériel végétal était virosé. Immense respect pour l’IFV qui a débarrassé ce matériel végétal de la virose et nous permet aujourd’hui d’en planter quelques pieds sur notre parcelle du Maine. Un cépage ressuscité !

Ces pieds de Pardotte sont des survivants. Le cépage a failli disparaître. L’ensemble du matériel végétal était virosé. Immense respect pour l’IFV qui a débarrassé ce matériel végétal de la virose et nous permet aujourd’hui d’en planter quelques pieds sur notre parcelle du Maine. Un cépage ressuscité !
Retrouvez aussi
Retrouvez aussi