C’est aussi beau que tragique ! Se relever et repartir de l’avant. Après chaque gelée, je ne peux m’empêcher de penser au poème If de Kipling. Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties Sans un geste et sans un soupir ; ... Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire Seront à tous jamais tes esclaves soumis, Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire Tu seras un homme, mon fils.

C’est aussi beau que tragique ! Se relever et repartir de l’avant. Après chaque gelée, je ne peux m’empêcher de penser au poème If de Kipling. Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir, Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties Sans un geste et sans un soupir ; ... Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire Seront à tous jamais tes esclaves soumis, Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire Tu seras un homme, mon fils.
Retrouvez aussi
Retrouvez aussi