Henri Duporge nous a fait l’honneur de nous faire déguster 3 millésimes de sa cuvée de Carménère en monocépage (2008, 2012 et 2016). On découvre un cépage avec une grande personnalité, sur ses notes épicées et végétales, qui se conserve très bien. Le 2008 n’a pas pris une ride. Chapeau ! Une cépage capricieux, qui ne produit pas beaucoup, mais qui a toute sa place à Bordeaux. Il jouait autrefois certainement un rôle essentiel dans les assemblages.

Henri Duporge nous a fait l’honneur de nous faire déguster 3 millésimes de sa cuvée de Carménère en monocépage (2008, 2012 et 2016). On découvre un cépage avec une grande personnalité, sur ses notes épicées et végétales, qui se conserve très bien. Le 2008 n’a pas pris une ride. Chapeau ! Une cépage capricieux, qui ne produit pas beaucoup, mais qui a toute sa place à Bordeaux. Il jouait autrefois certainement un rôle essentiel dans les assemblages.
Retrouvez aussi
Retrouvez aussi