Notre plantation de l’année dernière est en pleine forme. La chaleur est annoncée pour les deux prochaines semaines (31 degrés mercredi). D’un côté, c’est sec donc on est tranquille côté mildiou, mais de l’autre côté, cela va commencer à manquer d’eau. Et on va avoir besoin d’eau pour notre plantation de l’année. Un hectare de porte-greffes à planter à Peyron sur lesquels nous surgrefferons les 57 cépages historiques de Bordeaux. Notre observatoire des cépages, juste à côté du chai.

Notre plantation de l’année dernière est en pleine forme. La chaleur est annoncée pour les deux prochaines semaines (31 degrés mercredi). D’un côté, c’est sec donc on est tranquille côté mildiou, mais de l’autre côté, cela va commencer à manquer d’eau. Et on va avoir besoin d’eau pour notre plantation de l’année. Un hectare de porte-greffes à planter à Peyron sur lesquels nous surgrefferons les 57 cépages historiques de Bordeaux. Notre observatoire des cépages, juste à côté du chai.
Retrouvez aussi
Retrouvez aussi