Dans l’attente des 3 nuits éprouvantes qui nous attendent, on étend le fumier. 3 à 5 tonnes par hectare. Couverts végétaux, fumier, on continue le travail de reconstitution de la matière organique de nos sols.

Dans l’attente des 3 nuits éprouvantes qui nous attendent, on étend le fumier. 3 à 5 tonnes par hectare. Couverts végétaux, fumier, on continue le travail de reconstitution de la matière organique de nos sols.
Retrouvez aussi
Retrouvez aussi