Le régime de Vichy vote une loi, en 1941, pour autoriser la production de piquette. Est alors considéré comme piquette, le produit de la fermentation de marcs de raisins frais avec de l'eau, sans addition de sucre. Face à la pénurie de vin pendant la guerre, Vichy, réautorise la fabrication d'un produit issu d'une longue tradition viticole. La possibilité d'élaborer de la piquette était un privilège accordé aux ouvriers d'un vignoble, de réaliser cette boisson peu alcoolisée (généralement 5 ou 6 degrés), qui était consommée par les ouvriers eux-mêmes. Une fois le vin de goutte écoulé, ils pouvaient ajouter de l'eau, er relancer la fermentation... Les ouvriers consommaient alors plusieurs litres de piquette par jour. A l'heure où les vins ont beaucoup gagné en degré, les piquettes reviennent à la mode et quelques vignerons se sont aujourd'hui essayé à la production de piquette. Cela nous donne envie d'essayer. Vous auriez envie de goûter la piquette de Cazebonne ?

Le régime de Vichy vote une loi, en 1941, pour autoriser la production de piquette. Est alors considéré comme piquette, le produit de la fermentation de marcs de raisins frais avec de l'eau, sans addition de sucre. Face à la pénurie de vin pendant la guerre, Vichy, réautorise la fabrication d'un produit issu d'une longue tradition viticole. La possibilité d'élaborer de la piquette était un privilège accordé aux ouvriers d'un vignoble, de réaliser cette boisson peu alcoolisée (généralement 5 ou 6 degrés), qui était consommée par les ouvriers eux-mêmes. Une fois le vin de goutte écoulé, ils pouvaient ajouter de l'eau, er relancer la fermentation... Les ouvriers consommaient alors plusieurs litres de piquette par jour. A l'heure où les vins ont beaucoup gagné en degré, les piquettes reviennent à la mode et quelques vignerons se sont aujourd'hui essayé à la production de piquette. Cela nous donne envie d'essayer. Vous auriez envie de goûter la piquette de Cazebonne ?
Retrouvez aussi
Retrouvez aussi